AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

 Une convalescence difficile, une descente aux enfers: la naissance d'un nouveau Brian !

AuteurMessage
Mon nom est
Brian Pierce
avatar
Je suis Médecin et Membre de SG-E1

Messages : 101

Fiche Personnelle
Nationalité : Canadienne
Grade : Capitaine
Relations :

MessageSujet: Une convalescence difficile, une descente aux enfers: la naissance d'un nouveau Brian !   Dim 26 Juin - 20:11

14 Septembre :

Tout ce que je me souviens de l'accident, c'est qu'avec mon père on se parlait de maman et de leur relation. Ils étaient sur le point de se séparer. Je ne l'acceptais pas et, bien entendue, on s'est disputé à propos de ça. Il m'expliqua qu'il n'y avait plus d'amour entre eux, qu'ils ne couchaient plus ensemble - je me serai bien passé de ce détail - et qu'il n'y avait plus aucune communication entre eux ! Mon choc fut encore plus grand quand il m'avoua qu'il avait eut une relation avec une jeune militaire de sa base. Là, mon sang ne fit qu'un tour, et la pluie tonitruante à l'extérieur ne faisait qu'aggraver cet état de conscience. Je le traitais de tous les noms, j'étais hors de moi ! Comment pouvez-t-on faire ça à la personne qu'on aime ? Bien sûr, je n'étais pas un symbole de vertu non plus, mais quand même...je savais où étaient les limites à ne pas dépasser, alors d'autant plus après 40 ans de mariage...

Le reste de la route se faisait en silence, un silence lourd et pesant. Mon père ne s'était même pas défendu, il savait qu'il avait commis une faute...encore heureux pensais-je. Mais alors, c'est à ce moment que commence le brouillard dans ma tête. Je ne me souviens pas de grand-chose de cet accident, mais d'après ce que m'ont dit mes médecins, un camion transporteur de tronc de bois d'érables aurait fait un dérapage, un des câbles retenant l'armature se détacha et les bois roulèrent sur la route. L'un d'eux se glissa sous les roues de la voiture et, un autre, frappa de plein fouet le thorax de mon père, mort sur le coup...quant à moi, le trou noir total...

------------------------------------------------------------------------------


"Les hommes mentent quand ils assurent qu'ils ont horreur du sang" - Ivan Bounine

Spoiler:
 


Dernière édition par Brian Pierce le Mar 4 Oct - 9:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.butterfly-dream636.skyrock.com
Mon nom est
Brian Pierce
avatar
Je suis Médecin et Membre de SG-E1

Messages : 101

Fiche Personnelle
Nationalité : Canadienne
Grade : Capitaine
Relations :

MessageSujet: Re: Une convalescence difficile, une descente aux enfers: la naissance d'un nouveau Brian !   Dim 26 Juin - 20:29

22 Février

Imaginez-vous petit. Vous ne savez pas lire, ni parler, ni écrire. Maintenant, regardez-vous aujourd'hui, avec toutes les connaissances que vous avez de la vie, de vos études, de vos souvenirs, de votre vécu. Dès que je me suis enfin réveillé de mon coma, 14 semaines après mon accident qui coûta la vie à mon père, j'étais un mélange de ces deux situations ! Je savais, je pensais normalement, je me souvenais ! Impossible de traduire ça par des mots, parlés et écrits ! Imaginez ma frustration, ma peur et mon angoisse. J'avais tout perdu ! Ma parole, mon écriture et ma capacité à comprendre ce qui était gravé sur des fichus bouts de cartons avec une écriture si grosse que s'en était vexant ! Je me sentais comme un bébé ! Je passais mes nuits à pleurer, à crier et à me débattre. Je réussis même à me servir du couteau afin de tailler mes veines, en finir une bonne fois pour toute. Le Brian que j'étais avant est mort dans cet accident...

Je fus transférer dans l'aile psychiatrique et, durant des mois, on ré-appris les bases, comme un foutu gosse de 4 ans en maternelle ! Je revînt peu à peu dans la raison, mes envies suicidaires s'étaient quasiment envolées, bien qu'elles restaient gravée en moi. Je n'étais plus le même ! Je ne suis plus le même...

Mes médecins et psychiatres étaient tous confiants à mon sujet. J'allais sortir dans quelques semaines, enfin de retour dans la véritable vie. Mais pourrai-je revenir dans la base de Cheyenne Moutain ? Le général O'Neil m'acceptera-t-il de nouveau ? Pourrais-je à nouveau retourner sur ces [SECRET DEFENSE] ? Ce passage sera sûrement censuré par le médecin en chef de l'hopital, car, bien sûr, à soldat spécial, hopital et traitement spéciaux. Dire que mes co-équipiers de SG-23 ne me rendent même pas visite, cela ne faisait qu'aggraver mon état. J'étais seul, et maintenant que je pouvais à nouveau parler, qui était là pour m'écouter de nouveau ? Oh bien sûr il y avait mon psychiatre Docteur Hadmann, mais à part dire "et mis à part ceci, que ressentez-vous ?", il ne servait pas à grand-chose. Je devais m'en sortir par moi-même, voilà d'où me viens ce caractère associale et individualiste...

------------------------------------------------------------------------------


"Les hommes mentent quand ils assurent qu'ils ont horreur du sang" - Ivan Bounine

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.butterfly-dream636.skyrock.com
Mon nom est
Brian Pierce
avatar
Je suis Médecin et Membre de SG-E1

Messages : 101

Fiche Personnelle
Nationalité : Canadienne
Grade : Capitaine
Relations :

MessageSujet: Re: Une convalescence difficile, une descente aux enfers: la naissance d'un nouveau Brian !   Ven 22 Juil - 20:00

19 Mars :

Autant vous le dire tout de suite avant de recommencer à écrire, maintenant que ce journal ne sera plus vérifié par qui que ce soit, je suis libre d'écrire ce que je veux, mais sachez que cela est à vos risques et périls (attention : les pages suivantes peuvent choquer certaines personnes).

Aujourd'hui, me voilà dehors, adieu à cet hôpital, adieu à ces médecins et surtout, adieu à cette sensation d'enfermement ! Je me sentais enfin libre, il fallait que je fête cela dignement ! Dès ma sortie, une voiture de l'armée m'attendait pour me reconduire chez moi. Je refusai, je ne voulais pas retourner chez moi et voire ma famille qui m'attendait sûrement avec une saleté de banderole "Bon retour parmi nous Billy", surnom que je détestais d'ailleurs et que je n'ai jamais compris. Bref passons...une fois le chauffeur avertit, avec l'argent que l'on m'avait donné à la sortie et le versement sur mon compte de la part de l'armée, je pouvais prendre plusieurs semaines de congés également, à chaque job ses avantages ! Une fois à l'hôtel, je ne sais comment, mais une lettre de l'armée m'y attendait m'informant que, d'après ma famille ne sachant pas où me trouver, que l'enterrement de mon père aurait lieu dans trois jours. Je ne voulais pas y aller, j'étais responsable de sa mort, je n'étais pas prêt à affronter cet amas d'émotions pur, je n'irai donc pas, mais passons, ce soir c'est la fête !!!!

************************

Me voilà rentrer chez moi, dans un piteus état je dois avouer. Que voulez-vous, l'habitude d'écrire mes moindre fais et gestes acquise à l'hôpital ne m'a toujours pas quittée, donc je note, même dans un état second. En cherchant bien, j'ai repéré une boîte super sympa pas très loin de l'hôtel où je suis. J'entre et quelle ne fut pas ma surprise quand j'aperçus de magnifiques créatures se trémousser sur la piste de danse ! Passez plusieurs mois allonger sur un lit d'hôpital à la limite de l'état de légume, et maintenant imaginez vous voir toutes ces belles choses, et vous pourrez peut-être ressentir le dixième de ce que je ressentais à ce moment-là. J'entrais donc, je dois avouer que j'étais assez mal à l'aise, n'étant pas habitué aux sorties de ce genre d'habitude, mais une telle épreuve, cela vous change un homme, et vu ce que j'ai fais par la suite, le Brian que j'étais avant l'accident est désormais mort et sera enterré en même temps que mon père dans trois jours...

Je disais donc que, près être entré, j'allais m'asseoir au bar et commandait un bon verre de scotch, sans glaçons et regardait les gens danser comme des fous sur la piste. Après plusieurs verres, le courage étant venu et à demi-conscient de mes propres actes, j'entrai à mon tour sur la piste en repérant une superbe femme, super sexy d'ailleurs, et je dansai à ses côtés, à quelques centimètres de son corps. Mes mains étaient balladeuses, et cela n'avait pas l'air de la déranger. Nous décidâmes donc de mettre fin à cette soirée, quand soudain un homme vînt me voir et me cria que la femme que je draguais était "sa meuf", mais elle, de son côté, m'assura que non. Je lui ai donc dis de me lâcher et que "la jeune femme et moi avions des projets plus intéressants", puis il me cogna violemment, mais je répliquai et nous commençâmes à nous battre.

Une fois cet abrutit de démolis, ce qui avait gravement excité cette fille dont je ne connais toujours pas le nom, nous allâmes dans ma chambre et là, nous nous embrassâmes, la température de nos corps commença à monter. Je la plaquais contre le mur et elle retira ma ceinture, mon pantalon et, quant à moi, je retirai son juste-au-corps humide et dégrafais son soutien-gorge. Elle plaqua ses mains sur mon bassin et m'incita à me faire plus violent, ce que je fis. Une fois sur le lit, elle retira mon boxer et là commença les choses sérieuses. Je ne vous écrierai pas la suite, mais je peux vous dire que ce moment fut tellement torride quand nous l'avons fait 4 fois en l'espace de deux heures, et j'ai juste le temps d'écrire car elle prend une douche. Peut-être au fil de mes pages, quand j'aurai d'autres conquêtes, je vous décrierai plus, du moins dans la possibilité où ce journal sera lit par quelqu'un. Une nouvelle vie s'offre à moi et, croyez-moi, j'ai l'intention d'en profiter pleinement...

------------------------------------------------------------------------------


"Les hommes mentent quand ils assurent qu'ils ont horreur du sang" - Ivan Bounine

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.butterfly-dream636.skyrock.com
Mon nom est
Brian Pierce
avatar
Je suis Médecin et Membre de SG-E1

Messages : 101

Fiche Personnelle
Nationalité : Canadienne
Grade : Capitaine
Relations :

MessageSujet: Re: Une convalescence difficile, une descente aux enfers: la naissance d'un nouveau Brian !   Lun 3 Oct - 20:17

Date inconnue : (Attention : contenue très explicite à caractère sexuel)

Je n'en reviens pas de la soirée d'hier soir ! Je ne me souviens pas de tout, mais je dois avouer que c'était chaud. J'arrive dans la boîte, je commande un bon Whisky sans glace et j'essai de repérer les belles donzelles qui se trémoussaient devant moi. Il y en avait un homme devant le bar, tout seul avec son verre d'un cocktail dont je ne me souviens plus du nom. Il était assez classe, cheveux bruns, courts, grande taille et un corps à ce damné ! Je donnerai tout pour en avoir un pareil ! Voulant faire connaissance et trouver un camarade de jeux, je m'en allait la rejoindre quand soudain, une fille m'attrapa par le bras et m'emmena danser avec elle. Elle dansait tout près de mon corps et je pensais "tant pis pour cette solitaire, moi je suis venu pour m'éclater ! Vas-y danse bébé". Je me rend compte que je suis devenu quelqu'un que j'aurai pu détester auparavant, mais désormais plus rien ne compte ! J'ai tué mon père, j'ai faillis me tuer par la même occasion, j'ai foutue ma vie en l'air, plus d'attache, plus de contrainte, plus rien ne me retiens, je suis L-I-B-R-E !

Cette soirée se passa sans accrochage cette fois, bien que je voyais le regard de certains hommes se poser sur moi avec un air jaloux ! Je m'en fichais pas mal, m'éclater ,c'était la seule chose importante. Par un moment, une fille me proposa de prendre un cachet bleu, soi disant qu'il me fera voir la "vie en rose". Sans hésiter, je le pris et détermina tout de suite quel substance il s'agissait...je suis médecin après tout ! Ma tête me tournait, mais dans le bon sens du terme, et une fille que j'attirai beaucoup me proposa d'aller dans un endroit plus...adéquat. Nous nous dirigeâmes en direction de la Back-room et là, elle retira ma ceinture, baissa mon pantalon et s'afféra à l'affaire, et je dois dire qu'elle était assez douée. Ce cachet m'excitait tellement que je ne mis pas longtemps à la relever et à la plaquer contre le mur et de la pénétré avec force ! Elle mit ses mains sur mes fesses et m’intima de me faire violence, ce que je fis. Pendant que je continuais à faire mes va-et-viens, elle griffa mon dos avec ses ongles et cette douleur me faisais du bien.

Soudain, elle se tourna afin de la prendre "du côté verso", ce que je n'avais jamais fais jusqu'ici. Au début, j'y allais doucement, mais elle m'incita à y aller directement sans prendre de pincettes, car, d'après elle, elle en avait goûté et laissé entrer en elle "des kilomètres de sexe qu'elle ne voudrait pas refaire à pied", ce que je pris à la rigolade. Elle poussait des cris de jouissance que la musique camouflait, sinon toute la boîte nous aurait entendu. Je remarquai qu'un couple à côté de nous s'afférait également à la même affaire, seulement, il s'agissait de deux hommes, curieux dans une boîte hétérosexuelle, mais bon, j'avais autre chose à penser...

Une fois quel le désir s'extirpa de moi, elle ne voulait pas s'arrêter là ! Oh non ! Elle me proposa de finir la soirée chez elle, mais je refusai, car c'est chez moi qu'il fallait aller ! Merci à l'armée de l'air de m'avoir procurer un joli lupanar où je peux amener toutes mes conquêtes. Nous passâmes une nuit aussi chaude qu'elle avait commencer, puis, sur les coups de 5/6h du matin, après sept parties de jambes en l'air ou je l'ai prise dans toutes les positions possibles et inimaginables, elle s'en alla en me laissant son numéro. Je le mis à la poubelle, je n'aime pas réutiliser un mouchoir usagé, pourquoi ferai-je pareil avec une femme ? Et donc, me voilà devant ce journal....

------------------------------------------------------------------------------


"Les hommes mentent quand ils assurent qu'ils ont horreur du sang" - Ivan Bounine

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.butterfly-dream636.skyrock.com
Mon nom est
Contenu sponsorisé

Je suis



MessageSujet: Re: Une convalescence difficile, une descente aux enfers: la naissance d'un nouveau Brian !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une convalescence difficile, une descente aux enfers: la naissance d'un nouveau Brian !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Humour - Descente aux enfers
» Extrait de Descente Aux Enfers - Partie 1
» David GOODIS (Etats-Unis)
» Numbers- Descente aux enfers-Don & Charlie- PG13
» #01 Les étranges X-Men "Descente aux enfers"
Page 1 sur 1

     Stargate Eridanus :: Autres [RPG] :: Flashback+