AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

 Keith Mandela [ACCEPTÉ]

AuteurMessage
Mon nom est
Keith Mandela
avatar
Je suis Responsable de SG-E5

Messages : 20

Fiche Personnelle
Nationalité : Etats-Unienne
Grade : Major
Relations :

MessageSujet: Keith Mandela [ACCEPTÉ]   Dim 10 Juil - 21:58

CARTE D’IDENTITÉ

Photo d'identité
Nom/Prénom : Mandela Keith
Âge : 28 ans
Date et Lieu de Naissance : Inconnu, pour l’état civil Bâton-Rouge, Louisiane, Etats Unis le 13 août 1983
Nationalité : Américain
État Civil : Celibataire| Orientation : Hétérosexuel Taille : 1m88 | Poids : 74 kg

DOSSIER MÉDICAL

Groupe Sanguin : AB+

Pathologie : Modification du génotype, Résurgence de phénotypes Lantien

Antécédents médicaux :

Dossier psychologique :
Malgré le nouveau fonctionnement de son esprit, la personnalité de Keith ne semble pas avoir changé d’un pouce. Il est resté l’homme pour qui la famille est quelque chose de sacré, à savoir qu’il considère ses coéquipiers comme sa famille. Il a toujours su tisser des liens très forts avec les autres et se faire écouter même s’il ne se met que rarement en avant.
Il a su rester simple, pratiquant l’art de la boutade surtout lors des moments les plus grave ou les plus stressant non pour déconcentrer mais au contraire, faire en sorte que les autres puissent se décharger de la pesanteur.
Même avant l’accroissement des capacités de son cortex, il s’était distingué pour son sens de la stratégie et de la manœuvre, sortant parfois son équipe de danger inutile. C’est ce sens pratique qui le fit entrer dans le programme Stargate, car savoir ce sortir de n’importe quelle situation est un pré requis lorsqu’on doit s’aventurer dans des lieux uniques en leur genre.

Dossier physique :
Avant, Keith était un jeune homme qui luttait continuellement contre ses problèmes de poids qui avaient si souvent menacé sa carrière. Il avait d’ailleurs hérité de surnom tel que « papa ours » à cause de cela.
Mais sortit de sa chrysalide le nouveau Keith n’a rien à voir avec cela.
Son corps est à présent parfaitement proportionné, ses muscles sont saillant, son derme halé est devenu légèrement brillant. Il possède des yeux d’un brun très clair dont la forme lui donne un air malicieux. Des joues creuses et un menton franc qui renforce l’air inébranlable de son corps aux allures de ces dieux olympiens taillés dans le marbre.
Il ne possède plus aucune cicatrice sur le corps car ses cellules se répliquent à présent parfaitement. De fait son corps est devenu un sujet d’étude pour de nombreux scientifique ce qu’il vit assez mal.
C’est à cause de tout ces petits détails physiques que ses sorties ont été limité.
Demandez à un vétéran, un chien de guerre s’il préfère être enfermé et parfait ou être sur le terrain et humain, son choix sera vite fait. Aucun être aussi parfait soit il n’aspire à n’être qu’une curiosité en cage.

CANDIDATURE

Poste demandé : Membre d'une équipe SG-E/Scientifique
Grade demandé : Major

MON HISTOIRE

Le son strident d’un appareillage électronique résonnait dans la chambre blanche, l’homme était étalé sur son lit, inconscient. Tel des fourmis besogneuses des hommes et des femmes en tenue blanche s’affairaient autour de lui en criant des phrases incompréhensibles. Lui fixait simplement le plafond, la pupille se rétrécissant, se rétrécissant au centre de cet obole noisette et puis soudain le petit point noir se dilata comme s’il voulait engloutir toute la pièce.

Lorsque vient le moment où nous nous rapprochons de la mort, beaucoup pense que nous voyons l’intégralité de notre vie passer en revue, tels ces vieux films qu’on apprécie encore rediffuser. Je pense qu’il s’agit d’une sorte de mécanisme de survie, on fouille dans notre mémoire pour trouver quelque chose qui nous sortes de là mais ça ne marche pas toujours.

***

Les ténèbres firent place à une voiture faisant route vers l’ouest, le soleil devant elle. Les couleurs orangés du crépuscule donnaient l’impression que la scène était un enchainement de photos sépia. Par la fenêtre de la porte arrière, on pouvait apercevoir un bambin dans son couffin, un nouveau née qui devait à peine découvrir ce nouveau monde.

Là vous me voyez avec mes vrais parents dans un landau, à l’arrière de cette vieille voiture familiale achetée d’occasion. Mon dieu je ressemble vraiment à une boule de gomme dans cette grenouillère rose, comment mon père avait il pu laisser ma mère me faire ça ?

Une détonation retentit sous le châssis du véhicule et malheureusement ce n’était le pot d’échappement. Le pneu venait d’éclater et entraina la perte de contrôle de la voiture qui aussitôt partit dans le décor en une ribambelle de tonneaux. Dans les décombres les deux adultes étaient inconscients, seuls les braillements incessants du nourrisson s’élevaient au dessus du chant des insectes. Les secours arriveraient bien en retard pour sauver les parents de Keith, mais assez tôt pour retrouver le miraculé sain et sauf.

***

Quelques jours plus tard, l’enfant atterrit dans des nouveaux bras, innocent et intact du traumatisme de la perte de ses parents car trop jeune pour comprendre. Il était de nouveau bercé par un être aimant, une famille qui n’arrivait pas à avoir d’enfant.

Bon d’accord c’est peu commun qu’un couple d’afro-américain adopte un petit cachet d’aspirine comme moi. Mais pour moi ça n’a jamais été un problème, j’ai eut tout l’amour qu’un être pouvait espérer durant son enfance et peut être même plus encore. Mon père et ma mère adoptif sont des êtres charmants et même si nous ne partageons pas le même sang, ils seront toujours ma famille et mon havre de paix…Surtout que ma mère fait de super gateau.

***

Les images apparaissaient en accélérant, son enfance, son adolescence. On découvrait ainsi un jeune homme parfois complexé par son obésité, qui pour compenser son apparence physique multiplié les petites bêtises avec ses amis sans jamais s’adonner à la méchanceté gratuite. Il n’était pas du tout attentif en cours, séché parfois et au final son chemin était arrivé à un bureau de recrutement de l’armée. Là d’une main hésitante, il approcha sa main près de l’emplacement prévu pour la signature.

Je venais de rater mon diplôme, je ne pense pas que j’étais si bête que ça mais j’avais honte et bien que mes parents voulaient continuer à payer pour mes études, les jours étaient difficiles pour nous. Mon père avait perdu son emploi et je ne voulais plus être un poids pour eux et les aider du mieux que je pouvais. C’était le choix le plus logique pour moi-même si mon problème de surpoids faillit me faire recaler. Cela ne fit pas très plaisir à mes parents bien entendu, j’étais leur fils unique et j’allais m’embarquer pour je ne sais quoi, d’un autre côté je ressentais tout de même leur fierté

***

La main signe mais il s’agit d’un autre document plus prestigieux qu’un simple enrôlement. Keith était métamorphosé, son embonpoint avait fondu avec les années et, bien que toujours costaud, son uniforme ne prenait pas des allures de baudruches au niveau du ventre. Il venait tout juste de donner son accord pour entrer dans le programme d’entrainement des bérets verts.

Je ne pensais vraiment pas que j’irais jusque là mais l’armée m’avait offert une carrière, je m’y sentais à l’aise même si je n’avais pas vraiment les capacités physiques que d’autres. Ce fut d’ailleurs une surprise d’apprendre que l’on m’offrait un poste dans les commandos mais je savais que l’entrainement éliminé plus d’un postulant. Mais je tins le coup, je ne fus pas parmi les meilleurs bien sûr mais même le meilleur à besoin d’équipier compétent, nous formions un tout. La suite est une succession de mission en Amérique du Sud particulièrement. Même si je ne brillais par mes prouesses physiques je me démarquais par mon sens de l’initiative et de la stratégie. La formation que l’on nous proposait me permettait de rattraper les lacunes accumulées lors des mes jeunes années. Quant à mes parents même s’ils étaient souvent inquiets lorsque j’étais en mission, nos retrouvailles compensés largement cela et à chaque fois c’était comme une fête.

***

La jungle fit place à la roche, une montagne énorme où se trouvait une base militaire. Les sous sols abritaient des secrets les mieux gardés au monde, un engin d’origine extraterrestre en forme d’anneau. Un passage vers d’autres mondes dans l’univers sous la forme d’une surface d’énergie bleuté à la texture de l’eau. Keith ainsi que d’autres nouvelles recrues observaient ce spectacle insolite d’un air ébahit, ils venaient tous d’entrer dans le programme Stargate et allait devenir le premier rempart de l’humanité devant la frontière de l’impossible.

Je n’aurais jamais cru que cela était possible avant de l’avoir vue de mes propres yeux. Cet appareil permet de se retrouver quasi instantanément à l’autre bout de la galaxie. Lorsque j’étais dans les commandos j’avais entendu des rumeurs de ce genre, des rumeurs plus sérieuses que la zone 51 j’entends par là. Certains de nos hommes avaient été plusieurs fois dépêchés en mission pour soutenir, sur terre, les unités SG lors d’opération anti incursion. A présent je savais que tout était vrai mais que les dangers que j’allais trouver au-delà étaient beaucoup plus mortels.

***

Le docteur prit une seringue dans le petit plateau en métal puis le planta dans le dos de Keith, allongé sur son lit d’hôpital. Il serra la mâchoire en luttant contre la douleur de l’injection, quelque chose dans son regard donnait l’impression qu’il regrettait.
    - Voilà, cette injection devrait ajouter le gène des anciens si tout ce passe bien.
    - Ce n’est pas pour autant que ça me fait plaisir, ils auraient pu dire dans les documents que ça faisait aussi mal.
    - Vous étiez prévenu, mais je ne pensais pas que vous étiez aussi douillet.

Keith fit un sourire crispé qui avait plus l’air d’une grimace puis se remit d’aplomb sur ses fesses. Il regarda les plis de son ventre, il avait reprit un peu de poids dernièrement et cela le contrarié bien plus que la douleur.
    - Donc je vais pouvoir utiliser la force, déplacer des objets par la pensée et…
    - Non non, vous ne pourrez qu’utiliser la technologie des anciens mais c’est nécessaire si vous désirez vous joindre à l’équipe de pégase.
    - J’aurais préféré pouvoir déplacer des objets par la pensée… Et quand est ce que ça doit faire effet ce truc ?
    - Dans les jours à venir normalement.
    - D’accord…non parce que je ne me sens pas vraiment…

Keith tourna de l’œil à cet instant et s’écrasa comme un poids sur le sol. Le son strident d’un appareillage électronique résonnait dans la chambre blanche, on déplace Keith sur son lit, inconscient. Tel des fourmis besogneuses des hommes et des femmes en tenue blanche s’affairaient autour de lui en criant des phrases incompréhensibles. Lui fixait simplement le plafond, la pupille se rétrécissant, se rétrécissant au centre de cet obole noisette et puis soudain tout devint noir et silencieux.

Voilà comment j’en suis arrivée ici. Pour les explications cette thérapie génétique qui visait à doter le personnel militaire du gène des anciens n’était pas seul en cause à cet accident. En fait je prenais des substitues pour m’aider à garder un poids convenable, cela m’arrivait car je prends facilement du poids sans exagéré dans la nourriture que je mange. Mon métabolisme n’a jamais été des plus optimales mais à cause des produits pharmaceutiques que j’avalais, le test avait donné un faux positif. Je possédais déjà le gêne des anciens mais en plus de cela, mon génotype n’était pas compatible avec la thérapie, ce que les médecins découvrirent pendant mon coma.

Mon coma dura sept mois et lorsque je me réveillai enfin, j’avais perdu l’usage de mon corps, j’étais complètement paralysé et incapable de parler. J’étais comme prisonnier, on me nourrissait, on me lavait, mes parents venaient chaque semaine me parler de leurs vies, du fait que je leur manquais et j’étais incapable de répondre.

Cependant malgré ma détresse et ma tristesse je n’abandonnais pas.

«Bouge le petit doigt » Pensais-je en me concentrant sur mon orteil. Si cela fonctionnait pour Uma Thurman après tout mais les résultats étaient peu concluant. Au final le début de ma délivrance eut lieu lorsque les mots de ma mère me décrochèrent une larme. Les jours qui suivirent était à chaque fois un petit pas de plus vers le recouvrement total de mes capacités.


***

Keith en avait finit avec la rééducation, il s’était étonné de ne pas avoir prit du poids d’ailleurs mais son nouveau physique ne lui déplaisait pas. Cependant après tout ce travail sur lui il était de nouveau autorisé à franchir les portes de la base de Cheyenne Mount…

Bah quoi ? Je sais bien que là je ne suis plus sur le point de mourir et que normalement donc il ne devrait plus y avoir de flashback…Mais c’est tellement pratique pour raconter mon histoire.

…ain. Seulement il ne faisait plus partie des membres opérationnels et était cantonné à faire de la paperasserie. Il avait la désagréable sensation que sa rééducation se poursuivait et pas uniquement à cause de cela, autre chose qu’il n’arrivait pas à définir. Le pire était les insomnies qu’il attribuait au stress, il lui arrivait de ne dormir que quatre heure par jour mais curieusement sans vraiment souffrir du manque de sommeil. Afin de combler l’ennuie il s’était mit à lire, les ouvrages, les magasines qui lui tombaient dans les mains voir internet en dernier recours. Le docteur lui avait dit que c’était normal après son coma, que son esprit essayait de retrouver ses marques et que c’était l’une des raisons de sa mise au placard.

Un jour qu’il passait devant les laboratoires, il jeta un coup d’œil par une porte car les couleurs sur la surface du tableau Velléda l’avaient interpellé. Il y avait des nombres, des symboles qu’il connaissait pour les avoir étudié à plusieurs reprises, d’autres dont il devinait la signification. Les chiffres lui parlaient et pour leurs répondre il écrivit la suite de l’équation jusqu’à ce qu’il la résolve. C’est à ce moment qu’une voix l’interpella.
    - Hey, mais qu’est ce que vous fichez là ? Vous croyez que c’est un jeu ?!

Le petit bonhomme au large front le bouscula en lui prenant le feutre des mains et de l’autre il s’emparait du chiffon pour effacer les soit disant bêtises.
    - Pardon je ne voulais pas c’est…
    - Attendez un peu…

Le docteur McKay étudia de nouveau la suite du calcul en retraçant ce qu’il venait d’effacer, réalisant peu à peu que tout était exact.

En fait ce passage de ma vie est encore dû à cette foutue injection. Apparemment les parties de mon cerveau qui avaient été endommagé avaient goûté plus tard à ce que j’appelle « la grande rénovation de mon être ». Une sorte de maçon du cœur génétique pour le pauvre être luttant contre l’obésité que j’étais. Du coup je devenais de plus en plus intelligent mais malheureusement pour moi ce n’était pas la seule modification physiologique.

En fait après ça j’eus le droit à un tour en isolement dans un centre de recherche. Il s’avère que la thérapie avait fonctionné d’une manière étrange pour mon cas, réveillant des gênes lantiens et ainsi modifiant mon phénotype. Le mystère de mon tout nouveau physique de rêve était résolu.

Lorsque les docteurs m’ont apprit cela ma première question fut :
    - Et alors, maintenant je vais pouvoir utiliser la force, faire bouger des objets ce genre de chose ?


Malheureusement la réponse fut négative…bon sang ce que j’aime Starwars.

Enfin pour revenir à la petite histoire, on me garda à l’étude pour voir si je n’allais pas devenir une sorte de mutant. Finalement je gagnais simplement un meilleur rendement au niveau de mon intellect, malheureusement pas de quoi frimer dans les soirées en disant : « j’utilise 50% de mon cerveau », ou alors les soirées scrabble. J’étais dans de meilleures conditions physiques, avec un meilleur système immunitaire et une peau brillante que beaucoup de femme m’envie.

On me garda environ un an en observation puis je reçus de nouveau les autorisations nécessaires mais entre temps, j’avais raté la mission Atlantis, la mission Icarus. J’espérais simplement reprendre du service actif afin de lutter contre l’Alliance Luxienne, sans réel conviction. J’étais devenu un cas rarissime, un être dont les docteurs se passionneraient à étudier sous toutes les coutures. Bien trop précieux pour être envoyé sur le front, là où une balle de fait pas de différence entre un humain et une curiosité génétique.

Puis vint à mes oreilles le nom du projet Eridanus, c’était peut être l’espoir d’un nouveau départ pour moi. J’avais été absent presque trois ans d’une véritable vie entre aliénation, observation et expérimentation. Je ne voulais pas rester ici cloitré dans des murs alors qu’il y avait tant de chose à découvrir. Tout ce que j’espérais c’est que l’on m’accepte dans le programme et que j’accède à un autre rôle que celui de gratte papier.




VOUS !

Prénom/Surnom : Taicha
Âge : 27
Célébrité de votre avatar : Ryan Reynolds
Comment avez vous connu Stargate Eridanus : Grâce à ma douce messagère de la mort
Code du règlement : [CODE VALIDE PAR THE MASTER]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon nom est
The Master
avatar
Je suis Fondateur de ce monde

Messages : 299

Fiche Personnelle
Nationalité :
Grade : Aucun
Relations :

MessageSujet: Re: Keith Mandela [ACCEPTÉ]   Dim 10 Juil - 22:31

Alors rien à dire... J'adore le style et l'histoire...

ACCEPTATION DU PERSONNAGE DE KEITH MANDELA !

Bienvenue parmi nous chers ami.

Je laisse le sujet ouvert !

------------------------------------------------------------------------------
De l'aide ?
- MP - MAIL -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-xena.forums-rpg.com/
Mon nom est
Ryan McGready
avatar
Je suis Linguiste et Membre de SG-E1

Messages : 310

Fiche Personnelle
Nationalité : Britannique
Grade : Civil
Relations :

MessageSujet: Re: Keith Mandela [ACCEPTÉ]   Lun 11 Juil - 9:16

Bienvenue Keith! Au plaisir de te bizuter lors d'une mission, muahahahaha. * Sort *

------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon nom est
Contenu sponsorisé

Je suis



MessageSujet: Re: Keith Mandela [ACCEPTÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Keith Mandela [ACCEPTÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

     Stargate Eridanus :: L'Entrepôt des Archives :: Salles des Archives :: Salle n°1 - 2011 :: Casier des Candidatures+