AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

 Chanoyu - 茶の湯 - La voie du Jaffa Jiang Li

AuteurMessage
Mon nom est
Jiang Li
avatar
Je suis Membre de SG-E5

Messages : 73

Fiche Personnelle
Nationalité : Jaffa
Grade : Soldat de 1ère classe
Relations :

MessageSujet: Chanoyu - 茶の湯 - La voie du Jaffa Jiang Li   Ven 29 Juil - 9:10

Chapitre 1 : Une cérémonie plus importe que prévue


Son kimono semblait flamboyer au contact des doux rayons du soleil. Les rideaux en voiles étaient tirés et les hôtes commençaient à s'installer. Sa mère les accueillait, souriante et aimante, pendant qu'il était assis, devant cette table si spéciale. Laquée, brillante, elle semblait renfermée mille secrets. Jamais auparavant, il ne devait la toucher. Cette salle d'ailleurs lui était interdite plus jeune, mais depuis qu'il avait atteint la majorité, on lui enseignait les arts nobles de la famille. Et aujourd'hui, devait des personnages politiques importants, il se devait de servir le thé. La cérémonie du Ryu-rei (立礼) allait pouvoir commencer. Ses mains tremblaient, mais l'enjeu était tellement important, qu'il se chanta une chanson dans sa tête.

*bei fang you jia ren
jue shi er du li
yi gu qing ren cheng
zai gu qing ren guo
ning bu zhi
qing cheng yu qing guo
jia ren nan zai de*


Une chanson qu'il avait interprété récemment, devant la fenêtre d'une jeune demoiselle qu'il courtisait. Malheureusement pour lui, le père de cette dernière se réveilla et coursa le jeune homme dans la moitié de la ville. De justesse, il put le semer, mais depuis il évitait cette demeure, avec un pincement au coeur. Levant légèrement les yeux vers les invités, il put distinguer quelques conseillers du Seigneur Yu-Huang Shang Ti. Son père était l'un de ses Jaffas, mais au bas de l'échelle. Sa mère tentait donc à sa façon de gravir les échelons pour atteindre la haute société. Et ce fut pour cette raison, que le jeune Jiang Li, quinze ans à peine, devait servir le thé aux hauts magistrats.

Certains semblaient gras, laids et fatigués par le poids de leur paresse. Jiang ne supportait pas de les voir. Ils faisaient honte à leur maître. Mais ils étaient les plus faciles à atteindre, pour être promue socialement. Le thé matcha était bien rangé dans sa boite, natsume (茶入れ) et n'attendait plus que le jeune homme s'active. Sa mère d'ailleurs, lui lançait à présent un regard noir, qui signifiait en langage codé : * bouge toi un peu avant que je vienne t'en coller une devant nos invités*. Il s'inclina devant elle, l'autorité suprême que même son propre soldat de père craignait, et commença à se mettre à l'oeuvre. Ses gestes étaient parfait, les hôtes ravis. Tout semblait aller pour le mieux.

Et puis quelque chose vint troubler ce moment de paix. Des bruits de pas lourds et pressant, jusqu'à ce que la porte s'ouvrit. Des Jaffas pénétrèrent dans le salon. La mère de Jiang s'affolait, ne comprenant pas la raison de cette visite. Dans la troupe, ils purent distinguer, Er-hu, le père de Jiang. Mais son visage ne semblait pas être inquiet. Oh non. Au contraire, il respirait la fierté. Un Jaffa s'avança et au vue de son tatouage, il était le prima du Seigneur de cette planète. Il cria haut et fort :

-Faite place au Seigneur Yu-Huang Shang Ti, seigneur de cette planète et notre Dieu à tous.

Les soldats s'écartèrent. Le coeur de Jiang battait de plus en plus vite, jusqu'à ce qu'il le vit...



Dernière édition par Jiang Li le Ven 29 Juil - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon nom est
Jiang Li
avatar
Je suis Membre de SG-E5

Messages : 73

Fiche Personnelle
Nationalité : Jaffa
Grade : Soldat de 1ère classe
Relations :

MessageSujet: Re: Chanoyu - 茶の湯 - La voie du Jaffa Jiang Li   Ven 29 Juil - 12:52


Un silence étouffant régnait dans la salle. Jiang restait immobile, à observer le Seigneur. Ses vêtements resplendissaient, la soie semblait avoir été faite pour lui. Sa longue barbe joliment tressée reposait sur son ventre et son regard semblait fixer le jeune homme. Jiang s'inclina, attendant que sa mère accueille l'hôte de marque. Mais cette dernière semblait figée sur place, comme tétanisée par la présence du Dieu de cette planète. Cela lui semblait impossible. Pourquoi ici? Leur demeure n'était pas plus belle et son mari semblait peiné à être haut gradé dans l'armée. Alors pourquoi? Un son se fit entendre. Quelqu'un toussotait. Le prima montrait de façon peu subtile qu'il était temps d'accueillir Yu-Huang. Et c'est ce que fit la maîtresse de maison.

-Monseigneur, c'est un honneur de vous avoir ici. Je me nomme Lian Li. Permettez-moi de vous saluer au nom de votre famille. Si vous voulez bien vous installer ici, je vous laisse ma pla...
-Ce jeune homme est bien Jiang Li? Fils de Er-hu?
-Oui Monseigneur. Il prépare le thé pour nos invités. Voulez-vous du thé?
-Qu'il s'active, j'aimerais lui parler ensuite.


Lian se retourna vers son fils, avec ce regard noir tant connu qui incitait à s'activer au plus vite. Le jeune homme accéléra le pas et servit son Maître quelques minutes plus tard. Celui-ci semblait assez satisfait et demanda à Jiang de s'assoir près de lui.

-Mon garçon, j'ai quelques questions à te poser. Sais-tu quel rang à ton père dans mes troupes?
-Simple Jaffa Monseigneur.
-Et sais-tu depuis combien de temps il est à mon service?
-Dix ans Monseigneur.
-Ne penses-tu pas qu'il aurait du être mieux gradé.
-Sûrement Monseigneur, mais vous avez des milliers de soldats.
-Exact.


Une tape sur l'épaule. Elle aurait du être amicale, mais Jiang sentait que quelque chose n'allait pas. Jetant un bref coup d'oeil vers son père, il sentait que ce dernier n'était plus autant à l'aise qu'avant. Leur Dieu semblait souvent clément, mais les Goa'uld étaient connus aussi pour leur cruauté. Et le garçon craignait justement que Yu en fasse preuve aujourd'hui. Surtout devant cette assemblée. Le Maître leva sa main gauche, puis l'abaissa. En une fraction de secondes, son père était au sol, face à son enfant.

-Je trouve que ton père manque d'entrain à me servir. Je ne vais pas tarder à partir en guerre, face à l'un de mes plus grands ennemis, le seigneur Apophis et je veux que mon armée écrase ce chien. Qu'en penses-tu? Devrais-je punir ton père pour son laxisme?

Le garçon restait impassible devant cette scène. Le moment était mal choisit. Sa mère s'était donnée tant de mal pour cette réception. Et son père était quelqu'un de bien. Mais comment le faire comprendre à un Dieu? Un challenge assez dur pour un jeune homme, mais son esprit calculateur tentait déjà diverses combinaisons. Une seule semblait être la bonne, mais cela n'enchantait guère Jiang. Mais il était majeure et issu d'une famille de Jaffa. Tôt ou tard, il aurait été enrôlé, alors autant commencé de suite.

-Monseigneur, vous avez tellement d'hommes puissants, qu'il est difficile pour la plupart des soldats de se démarquer des rangs. Mais mon père est un homme bon et vous est loyal. Il le sera jusqu'au bout. Et si cela peut prouver la valeur de notre famille, je vous offre ma vie. Je rejoins vos rangs Monseigneur.

Jiang s'agenouilla. Son coeur battait la chamade. Quelques secondes s'écoulèrent et la voix du Goa'uld se fit entendre.

-Nous allons tester ta bravoure. J'espère que tu sais de défendre. Huong, vient ici.

Jiang releva la tête, le Prima était au centre de la salle, avec deux lances serpents.

-Interdiction de tirer mon garçon, mais nous les utiliserons pour nous battre. Prêt?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon nom est
Jiang Li
avatar
Je suis Membre de SG-E5

Messages : 73

Fiche Personnelle
Nationalité : Jaffa
Grade : Soldat de 1ère classe
Relations :

MessageSujet: Re: Chanoyu - 茶の湯 - La voie du Jaffa Jiang Li   Ven 29 Juil - 14:41

Chapitre deux : Un combat pour l'honneur


L'heure n'était plus aux plaisanteries, ni à la dégustation d'un thé. Lian avait réussit à négocier que le combat se passe dans la cour, ce qui laissa quelques minutes à Jiang pour parler à son père. Ce dernier semblait ronger par la honte et pensait à mettre fin à ses jours. Mais devant la détermination de son fils, il tint la tête haute et lui donna quelques conseils. Physiquement, Jiang ne faisait pas le poids face au Prima. Celui-ci était beaucoup trop fort et résistant. Mais selon Er-hu, son fils était rapide et intelligent. Il devait donc miser sur ces deux qualités, pour au moins tenir le plus longtemps possible. Ce qu'il devait montrer au Seigneur, n'était pas sa force, mais sa détermination et sa volonté.

Dehors, la pluie ne cessait de tomber. Comme si elle déplorait la scène. Jiang tenait sa lance et regarda son ennemi. Huong semblait être une brute et se délectait des évènements. Jetant un rapide coup d'oeil vers la place de Yu, le jeune homme put constater que le Goa'uld semblait ailleurs. Et cette situation agaçait de plus en plus le jeune homme. Non seulement, il menaçait son père, l'obligeait à se battre face à son Prima, mais il semblait s'en moquer. Ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Le jeune homme si calme, devint incontrôlable, prit de l'élan sur ses jambes et fonça vers Huong. Ce dernier ne s'y attendait pas et ne put parer le premier coup que de justesse.

Le duel faisait rage. Les lances Jaffas s'entrechoquaient et aux alentours, les villageois pouvaient l'entendre. Ce qui eut pour effet de les ramener. Jiang n'arrivait pas à bien placer ses coups, mais il était agile et arrivait à esquiver. Huong lui, avait plus d'expérience, et s'il prenait quelques coups, il arrivait cependant à en placer de redoutable. Les côtes de Jiang souffraient, mais sa colère le poussait à continuer. Tellement rapide, certains villageois avaient l'impression que le jeune homme volait. Un ballet aérien s'effectuait devant eux et de plus en plus de curieux s'entassaient. Les parents de Jiang étaient effrayés, mais restèrent digne devant le Goa'uld. Qui d'ailleurs... semblait apprécier le spectacle.

Les lances étaient devenues des épées et le duel semblait ne plus finir. Jusqu'au moment ou Huong s'énerva et désarma son adversaire. Un sourire de satisfaction se dessinait sur les lèvres. Jiang réfléchissait... Comment finir se combat en sa faveur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon nom est
Jiang Li
avatar
Je suis Membre de SG-E5

Messages : 73

Fiche Personnelle
Nationalité : Jaffa
Grade : Soldat de 1ère classe
Relations :

MessageSujet: Re: Chanoyu - 茶の湯 - La voie du Jaffa Jiang Li   Sam 30 Juil - 9:57

Le combat semblait durer une éternité et la pluie ne cessait de tomber. Jiang était épuisé, ses nerfs tentaient vainement de le remettre en état de combattre, mais il devait avouer qu'il n'était pas de taille face à Huong. Ce dernier semblait en pleine forme, quoiqu'un peu amoché par certains endroits. A présent, ils se faisaient face, immobiles, tels deux statues représentants deux valeureux guerriers. Le jeune homme savait, que ce serait le dernier coups. Lui, ou Huong tomberait, et cette mascarade prendrait fin. Mais l'adversaire était trop puissant et il n'avait plus d'arme. Le seul moyen, était de frapper le visage, mais cela exposerait le reste de son corps à des coups violents. Qu'à cela ne tienne, il montrerait ainsi sa détermination.

Jiang se mit à courir, Huong prit une posture d'attaque, mais resta sur place. Tout autour, la foule retenait son souffle, attendant le verdict final. L'adversaire était de plus en plus proche et il pouvait sentir son odeur. A portée, il se glissa sur le flanc droite, avant de lancer un crochet du droit. Jiang pouvait sentir la mâchoire de Huong craquer. Il avait réussit! Mais deux secondes plus tard, il sentit aussi quelque chose frapper violemment ses côtes. L'impact fut si fort, qu'il fut projeté à terre, quelques centimètres devant ses parents. Le Prima l'avait touché avec sa lancer serpent et Jiang crachait du sang à présent. Il aurait voulu que ses parents viennent l'aider, mais ils restèrent cloués, à côté du Seigneur Yu.

Le Goa'uld ordonna au Prima d'aider le garçon à se relever. Une fois fait, il demanda à Jiang de venir près de lui. Le garçon bouillonnait de rage, mais il n'osait défier un Dieu. Cela sonnerait le déshonneur de la famille. Assis maladroitement à gauche de Yu, il attendit le verdict.

-Tu as su montré ta valeur Jiang Li. Et je sais être bon avec les hommes valeureux. Tu vas rentrer dans mon armée. Tu as le week-end pour dire adieu aux gens que tu aimes. Ce soir, nous te livrerons ton armure de Jaffa.

Jiang pouvait sentir ses parents soupirer de bonheur. Il avait sauvé l'honneur de la famille. Enfin, c'est ce qu'il pensait...

-Et pour te récompenser, je vais promouvoir ton père. Un homme qui a su avoir un fils tel que toi, ce doit d'être promu. Er-hu Li sera chef des éclaireurs. Il mènera les expéditions au sol pour reconnaître les lieux.


Le père s'agenouilla, remercia le Dieu et tourna la tête vers son fils. Etrangement, Jiang ne comprenait pas pourquoi il pleurait. Cela semblait être bénéfique pour eux et pourtant ses parents semblaient tétaniser. Les jours suivants, il reçut son armure, et tenta de questionner Er-hu. Ce fut de la bouche de Lian, qu'il apprit la réponse. Les éclaireurs étaient souvent les premiers à mourir au combat, ou à être capturé par l'ennemi et torturé. Yu-Huang Shang Ti venait de condamner son père à une mort certaine. Pour le garçon, ce fut un choc, mais son esprit vif lui rappela que les Goa'ulds étaient souvent plus cruels que cela. Peut-être était-ce un test pour voir la bravoure de la famille Li. Quoiqu'il en soit, la veille de rentrer dans l'armée, il fit ses adieux à la fille qu'il aimait. Cette fois-ci, le père ne le coursa pas, trop intimider par l'armure de Jaffa. Jiang ne dormit pas cette nuit-là et le lendemain, il était le premier devait les marches du Palais. Une nouvelle vie commençait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon nom est
Jiang Li
avatar
Je suis Membre de SG-E5

Messages : 73

Fiche Personnelle
Nationalité : Jaffa
Grade : Soldat de 1ère classe
Relations :

MessageSujet: Re: Chanoyu - 茶の湯 - La voie du Jaffa Jiang Li   Dim 11 Sep - 18:58

Chapitre 3 : Et le cor de bataille ne résonnait plus...



"On regrette d'avoir pris certaines décisions. Mais le temps de s'en rendre compte, il était trop tard. Je dois avouer que si on me donnait la possibilité de changer, je ne serais pas devenu un Jaffa. J'aurais très certainement tenu une boutique de thé, ou cultiver la terre. Mais on ne contrôle pas toujours son destin. Dès fois, je me demande si ma vie ne se résume pas à cet instant. Qu'ai-je apporté au monde? Mes parents peuvent vivre fiers, à l'abri du courroux de leur maître. Il est censé être le miens aussi, mais plus j'avance dans le temps, plus je me pose des questions. Mes hommes peuvent retourner auprès de leurs familles. Moi... Je n'en ai aucune. La seule chose qui m'attend au bout du couloir... C'est la mort... Le seigneur Yu m'a pourtant affirmé que tout irait bien, mais je ne veux plus avancer... Je suis effrayé. Mais je sais que je dois le faire. Pour le bien de cette mission, pour le bien de mes hommes, de ma famille, de mon peuple. C'est une lourde responsabilité, d'autant que la bataille fait rage autour de moi. Plus je regarde la bombe, plus je me dis que la vie est injuste. Tant de responsabilité... Si jamais quelqu'un découvre cet enregistrement dans les décombres, qu'il le donne à ma famille, pour qu'ils sachent à quel point je les aime."

Il cache l'enregistrement sous une table et essuie une larme qui coule discrètement le long de sa joue. Dehors, les planeurs de la mort se livrent une bataille acharnée. Grâce à un subterfuge, il a pu entrer dans le vaisseau mère ennemie. Il n'a qu'une seule chose à faire... Mais qui ne lui laisse aucun échappatoire. La bombe qu'il tient dans sa main est tellement puissante, que la flotte de son Seigneur partira avant. D'ailleurs, ils ne devraient plus tarder à lancer l'hyper-espace. Mais Jiang ne bouge pas. Il n'arrive pas à aller au bout des choses. Il tient à la vie, plus que quiconque ici. Seulement Yu-huang Shang Ti n'était pas de cet avis.

Respirant un grand coup, il arriva à faire bouger sa jambe droite. Puis la gauche. Ses pas sont lourds, comme s'ils ne voulaient pas aller au delà. Mais il avance, encore et toujours. Il tremble, il ne veut pas, mais il n'a pas le choix. Il est le bon soldat qui rendra fier ses parents. Il aura de belles funérailles, ou tout le monde louera son courage. Il sera aimé et on parlera de lui dans des histoire.

Il arrive devant la porte. Il a le passe pour accéder à la salle de contrôle. Le Jaffa la volé sur le cadavre d'un soldat. Le pauvre n'a même pas eu le temps de voir Jiang arriver. Le soldat sait qu'il y a peu de gardes dedans. Le seigneur est partit depuis longtemps, là de la durée de cette guerre. Un jeu d'enfant. Il ouvre donc, pénètre et tire d'emblée... Il vient de les tuer, mais ce retrouve blessé. A quoi bon...

Il se pose devant la console et enclenche la bombe. Dehors, les flottes de son souverain partent petit à petit. L'ennemi doit penser qu'il a gagné. S'il savait... Il programme la détonation dans cinq petites minutes. Que peut-il faire en attendant? Il fouille les données, il tente de percer les secrets de l'ennemi, qui ironiquement, partiront en fumée avec lui. Et c'est là qu'il tombe sur ce petit symbole. La première fois, il ne le remarque pas, mais son cerveau désirant survivre le ramène sur l'écran. Une porte des étoiles! L'ennemi l'avait à bord, afin de partir si les choses tournaient mal. Les minutes tournent, il ne reste que la moitié du temps avec la grande déflagration. Ses jambes semblent retrouver de l'énergie, il court, de plus en plus vite, sans rien regarder. Il trébuche, il a peur, mais l'adrénaline lui fait battre des records. Plus que deux minutes... Il est déjà près de l'enregistrement. Il ne s'arrête pas pour le prendre, il n'a plus le temps. Il doit vivre, il veut vivre. Plus qu'une minute trente, il est à mi-chemin. Sa carte d'accès se tient fermement dans sa main. Une quarante secondes, il est devant la porte. La chance lui a sourit, le Jap'pai était au même étage, ou bien la fainéantise du Goa'uld. Trente secondes, ses mains tremblent mais il tape le code. Dix secondes, le vortex est ouvert et il court aussi vite qu'il peut. Zéro seconde... Le vaisseau a explosé, et il mange l'herbe de sa planète. Vivant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon nom est
Jiang Li
avatar
Je suis Membre de SG-E5

Messages : 73

Fiche Personnelle
Nationalité : Jaffa
Grade : Soldat de 1ère classe
Relations :

MessageSujet: Re: Chanoyu - 茶の湯 - La voie du Jaffa Jiang Li   Ven 16 Sep - 8:39

Chapitre 4 : Un baiser pas si innocent que ça...


Avec la délicieuse Anya Altaia

La convalescence de Jiang se fit sans trop de problèmes. Il avait envoyé paître les gardes du Seigneur Yu, qui désiraient le remettre au service. Et il s'était occupé des récoltes de thés, profitant du climat doux de la planète. Il passait la plupart de son temps à faire le même programme : dormir, manger, s'occuper du thé, manger, dormir, re manger, le thé, et dormir. Il avait pris un peu de poids, ce qui lui allait à merveilles. Adieu le cadavre Li, bienvenue au Jiang bel homme et plein de vie. Mais il ne pouvait pas rester là à flemmarder. Donc il arriva à glisser dans son emploi du temps d'homme d'affaire (ou pas!), deux bonnes heures d'entrainement. La vie semblait déjà un peu plus belle, mais son devoir de Jaffa le rappela. Sa blessure à l'épaule avait guéri en partie, mais il restait quelques marques de brûlures, qui elles ne partiraient pas. Elles montaient légèrement sur la nuque, pour aller se nicher derrière l'oreille gauche.

"Le Maître Yu demande à vous voir. Il a une mission pour vous.
-Dites-lui que je m'en contrefiche de sa mission. Que la prochaine fois qu'il veut envoyer quelqu'un mourir, et bien qu'il y aille lui-même!
-Vous voulez vraiment passer votre vie à boire et à manger??
-Je trouve que c'est une belle façon de passer son temps... Je me demandais même d'ailleurs si je ne pourrais pas mettre un peu de piquant en allant au bordel...
-Seigneur Li! Votre comportement est intolérable!
-Seigneur? Fiouuuuuuuuuuuuuuuuuuuu!!!!!! Qu'elle est belle ma promotion! Vous devriez faire pareil! Faites sauter un vaisseau mère d'Apophis et vous serez grandement récompensé. Un indice : un vaisseau sur dix a une porte des étoiles, à vous de prendre le bon pour vous enfuir...
-Vous n'allez pas revenir?
-Franchement.... Nan!"


Et voilà que le Jiang si brave et si courageux, alla s'étaler de tout son long au soleil, une coupole de saké à la main. A qu'il faisait bon vivre chez lui. Il attendit que les gardes partent, pour exploser de rire. Le voilà Seigneur! Une sacré ascension! Ses parents seraient enfin à l'abri! Pour fêter ça, il demanda à une servante de lui ramener quelques pâtisseries au matcha et plus de saké. Quoi? Il fallait bien le fêter?!

Après deux jours à boire et à folâtrer avec des filles, il décida néanmoins d'aller voir son Seigneur. Il ne voulait pas non plus que sa famille subisse le courroux de Yu-Huang Shang Ti, parce qu'il avait abusé sur le saké. Etrangement, le Goa'uld ne lui reprocha pas son absence. Il le félicita pour la mission et pour avoir su rester en vie. Et pour le remercier, il ne nomma ambassadeur. Sa maison serait détruite et sa famille irait s'installer dans une villa plus grande dans les quartiers aisés. Ses parents feraient partis des personnes les plus importantes de la ville. Quant à lui, il allait se rendre sur une planète, pour rencontrer son dirigeant afin de conclure une affaire. Le Seigneur Yu avait négocier de nouvelles armes, et Jiang devait amener l'argent et vérifier que la marchandise était bonne.

Il partit donc le lendemain, frais et guilleret. Un vrai gamin qui allait se balader alors qu'il avait fait une bêtise. La transaction se passa à merveilles : les armes étaient prêtes, ce qui allait ravir le coeur de barbare de Yu. Il continuait toujours sa guerre face à Apophis, au grand désespoir de Jiang. Avant de partir, il voulut se balader dans le marché. Il trouva un bracelet magnifique pour sa mère, un couteau pour son père et les donna à un garde. Il ordonna à sa suite de rentrer chez eux. Lui voulait rester un jour de plus pour découvrir cette cité. Pour une fois qu'il découvrait une ville sans l'envahir...

Il s'arrêta donc au niveau des stands de nourritures, et de boissons. Il goûta les mets de cette planète, qu'il trouva fort délicieux. Tout se passait bien... Mais les ennuis arrivaient à grands pas. Quoique pour le Jaffa, vue l'apparence de ses futurs ennuis, il se mettrait dans le pétrin tous les jours!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon nom est
Anya Althaia
avatar
Je suis Pilote F-302 sur l'USS Hammond

Messages : 49

Fiche Personnelle
Nationalité : Habitante de la Galaxie
Grade : Civil
Relations :

MessageSujet: Re: Chanoyu - 茶の湯 - La voie du Jaffa Jiang Li   Mer 5 Oct - 15:24

La course était une véritable cacophonie, remplie de saut, de cachette, de crie, d’étalage renverser. Et tout ça pour un malheureux collier, qui n’avait pas grande valeur si ce n’est sentimental pour son acheteur. Anya n’avait jamais compris ce truc de famille, on leur donne quelques choses, ils le vendent puis veulent le récupérer. Cela n’avait aucun sens, si on vendait quelque chose c’était pour ne plus l’avoir et non pour le récupérer part des moyens illégaux. Et c’était donc pour une de ses raisons qu’Anya était en train de courir dans les rues, tournant la tête de temps à autre vérifiant ainsi la présence de ses poursuiveurs. Et ils étaient encore là, lui criant de s’arrêter, tandis qu’elle se demandait quand ils allaient arrêter de courir après elle. Ce n’est pas qu’elle n’appréciait pas, mais elle commençait a ne plus avoir de souffle et elle devait rapidement trouver un moyen de se sortir de là.

Elle bouscula un passant, ce qui la fit tomber ainsi que le colis. Elle regarda encore une fois en arrière, elle pouvait constater qu’ils se rapprochèrent très vite d’elle. Elle ramassa donc le collier en vitesse et repris sa course folle. Elle tourna à coin de rue, puis à une autre, et commençait à sentir ses jambes lourdes et son souffle lui manquer. Elle regarda autour d’elle, se demandant ou elle pouvait bien ce cacher, sans que ça fasse trop d’histoire, mais rien et à cette instant précis elle regretta d’être partis des champs de courses pour vivre cette vie qui n’en était pas vraiment une. Elle n’avait n’y attache, et personne avec qui elle pouvait parler hormis une amie qui était aussi fourbe qu’elle. Elle fit tomber des tonneaux pour les ralentir, tira des personnes pour les mêmes raisons et aussi invraisemblables qu’il soit, cela fonctionna, certains tombèrent provocant un effet domino. Anya se félicita et se disait qu’en fin de compte cette journée n’était pas si mauvaise que ça et que si elle arrivait à son vaisseau tout irait pour le mieux. Mais pour ça elle devait encore semer quelques personnes, c’était à se demander d’où ils sortaient tous. C’est là qu’elle le vit pour la première fois -et allait le revoir une seconde fois dans une tout autre circonstance, mais ça elle ne savait pas encore- regardant tranquillement un étalage, sans se préoccuper de rien. C’est là qu’elle eu son idée, digne des films que l’ont regardé sur terre, celles qui raconte la rencontre improbable entre un homme et une femme, et cette rencontre qui avait émergé dans la tête de la jeune femme était de ce genre.

Elle le dépassa un peu, puis se retourna vers lui, tout en faisant tourner vers elle, lui dit rapidement un salut et l’embrassa langoureusement, le temps à ses poursuivants de s’éloigner à une distance plus que raisonnable pour elle. Puis elle relâcha son étreinte, lui adressa un sourire et le remercia pour cette agréable diversion, tout en regardant la rue pour voir si elle était débarrassée des gêneurs. Elle mit les mains de sa protection autour de ses hanches et elle passa ce bras autour de son cou. La manœuvre était simple elle voulait faire croire qu’ils était en couple et passer inaperçu tout en se cacha derrière lui.

« Encore quelques minutes de plus à courir et ils allaient me rattraper. Quoi qu’il en soit je te remercie, et si tu veux bien jouer encore le jeu pendant quelques minutes je te serai redevable. Ah en revoilà un »

Et pendant qu’elle lui parlait, un des poursuivants revient dans la rue, ce qui provoqua un nouveau baiser, mais plus sensuel. Il partit, elle arrêta de l’embrasser et enfin se présenta.

« Je m’appele Anya Althaia. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shacka.be
Mon nom est
Jiang Li
avatar
Je suis Membre de SG-E5

Messages : 73

Fiche Personnelle
Nationalité : Jaffa
Grade : Soldat de 1ère classe
Relations :

MessageSujet: Re: Chanoyu - 茶の湯 - La voie du Jaffa Jiang Li   Mar 1 Nov - 21:54

Ce contact... Jiang ne l'avait jamais réellement ressentit. Certes, il avait croisé de belles femmes dans sa carrière de Jaffa. Des filles de joies pour la plupart, qui ne croyaient plus en l'amour et en la sensualité depuis fort longtemps. Du coup; les lèvres d'Anya eurent cet effet electrochoc, qui le ramena à une certaine réalité. Il observa longuement la jeune femme, pour se donner une idée de la marche à suivre. Il ne pouvait s'empêcher de la trouver belle. Elle avait ce petit côté arrogant et sûre d'elle, qui plaisait tant à Jiang. Une femme qui savait ce qu'elle voulait, pas comme celles qui servaient bêtement le seigneur Yu. La dernière domestique qui avait partagé sa couche, n'avait rien dit le jour ou il avait appris qu'il était envoyé en mission suicidaire.

Puis vint le second baiser. Plus sensuel... D'ailleurs, Jiang le manifesta involontairement par son bas ventre. Jamais une femme ne l'avait mené par le bout du nez... deux fois. Mais ce contact était tel, qu'il en redemandait presque. Ce ne fut que quelques secondes après, qu'il compris dans quelle galère il s'était fourré. Les mots "attraper" et "redevable" tentaient vainement de tirer la sonnette d'alarme dans son crâne, mais il fallait croire qu'il était trop aveugle pour comprendre plus. Il n'était plus qu'une marionnette. Un homme quoi...

"Jiang Li... Tout le plaisir est pour moi..."


Un homme était tapis discrètement derrière l'étagère, attendant le bon moment pour attaquer. Ce fut la légère angoisse de la marchande qui éveilla les soupçons du soldat. Au moment ou l'assaillant bondit, il se retourna et décocha un magnifique coup de coude dans les côtes. Ses réflexes n'étaient pas si mauvais. Il revint vers Anya et tendit son bras.

"Je ne sais pas ce que vous avez fait, mais vous n'êtes plus la bienvenue ici. Cela tombe bien, je ne suis qu'ambassadeur et je compte bientôt repartir. Je peux peut-être vous offrir l'hospitalité..."

Ses yeux se baladaient sur la silhouette de la voleuse. Il était curieux de tout : qui elle était? D'où elle venait et pourquoi on lui en voulait? Les choses avaient tellement changées depuis l'épisode du vaisseau d'Apophis, qu'il voulait à présent tout découvrir, ne pas passer à côté d'une occasion. Et Anya était tellement belle, qu'il ne voulait pas passer à côté. Il commença à marcher vers une allée, escortant sa ravissante compagne, quand il s'arrêta net; une main à l'épaule. C'était la dernière blessure, la plus douloureuse et la plus longue à cicatriser. Il s'était pris un sacré bout de ferraille dans l'épaule, au moment de passer le vortex et la plaie s'était infectée. Regardant Anya, il lui fit un sourire remplie de malice, avant de continuer à avancer.

"Les risques du métier. Heureusement ma demeure provisoire n'est pas trop loin. Et si vous me parliez un peu de vous Mademoiselle Althaia. Je suis d'un naturel très curieux..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon nom est
Anya Althaia
avatar
Je suis Pilote F-302 sur l'USS Hammond

Messages : 49

Fiche Personnelle
Nationalité : Habitante de la Galaxie
Grade : Civil
Relations :

MessageSujet: Re: Chanoyu - 茶の湯 - La voie du Jaffa Jiang Li   Mer 2 Nov - 17:58

Anya ne comprit pas tout de suite ce qui se passait, elle avait bien senti quelques choses un peu plus bas. D’ailleurs, elle n’avait pu s’empêcher de sourire, mais le reste restait encore flou. Il avait ses manières qui auraient fait tomber n’importe quelles filles dans ses bras, même sa façon de parler était déroutante pour notre jeune pilote. À dire vrai, à cette époque elle n’était pas plus âges de 22ans et même si ses aventures l’avaient emmené dans toute sorte d’endroits et l’avait amené à faire toute sorte de choses, la plupart des hommes qu’elle avait connus étaient de la même espèce qu’elle. En d’autres termes la galanterie ne faisait pas partie de leur vocabulaire.
Elle observa cet homme qui la prenait sous son aile, il disait être ambassadeur, mais sa blessure et son attaque trahissait des manières de soldat, son front lui était orné d’un tatouage ou plutôt d’une marque d’esclave pour Anya choses qui l’insupportait pour elle ces soi-disant seigneurs n’était rien d’autre que des monstres. Non pas par leur soif de conquêtes, mais par l’esclavage massif. D’ailleurs sa colère se fit presque entendre quand elle adressa la parole au Jaffa.

« -Ainsi vous êtes un guerrier de Yu. »

Elle aurait bien voulu dire esclave, mais elle estimait qu’elle devait peser ses mots face à ce genre de personne. Après tout il était guerrier, et pouvait très bien lui tordre le cou sans qu’elle ne puisse rien faire. Mais les surprises ne s’arrêtèrent pas là, il lui demandait de lui parler d’elle, étrange personnage. Pour Anya il ne faisait aucun doute qu’il avait quelque chose en tête, peut être que ses baisers avaient eu un impact un peu plus important. Cela devenait de plus en plus étrange, car aucun homme ne lui offrirait l’hospitalité si généreusement, surtout un Jaffa, et encore moins lui demander de parler d’elle vu ce qui s’était passé. D’un autre côtes, Anya elle ne commençait à se sentir un peu mal à l’aise, comme si quelques choses allaient lui arriver et plus elle marchait avec lui plus elle entendait une voix lui dire de partir en courant. Mais la raison n’était pas le fort de cette jeune femme, dès qu’elle voyait les ennuis au lieu de les fuir elle courrait droit vers elle sans se préoccuper de ce qui allait lui arriver, c’était d’ailleurs comme ça qu’elle était rentrée dans ce métier. Par contre, elle voulait bien le suivre, mais pas parler d’elle, même si il était de nature curieuse.

« Me connaître est un droit qui se gagne, monsieur le guerrier. Imaginez deux secondes que je vous raconte ma vie qu’une personne vous capture, ce qui ne serrât pas bien difficile vu votre blessure, et vous pose plein de questions sur moi. Même si vous êtes Jaffa, donc certainement entrainer pour résister à d’atroce torture, je ne pourrais pas me permettre de vous confier quoi que ce soit. Qui plus est après être partis d’ici on ne se reverra certainement pas pour votre bien, ou le mien, ça dépend de ce qui va se passer, donc où serait l’intérêt d’apprendre à me connaître. Ensuite je vous raconterais certainement des mensonges. Donc l’un dans l’autre toute cette parlotte ne servirait à rien si ce n’est que perdre notre temps. Mais je ne refuse pas votre hospitalité. »

Elle espérait qu’avec tous ces mots pour ne rien dire, ce jeune Jaffa allait laisser tomber et qu’elle allait pouvoir profiter de la protection fortuite des celui-ci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shacka.be
Mon nom est
Jiang Li
avatar
Je suis Membre de SG-E5

Messages : 73

Fiche Personnelle
Nationalité : Jaffa
Grade : Soldat de 1ère classe
Relations :

MessageSujet: Re: Chanoyu - 茶の湯 - La voie du Jaffa Jiang Li   Jeu 3 Nov - 15:04

« -Ainsi vous êtes un guerrier de Yu. »

Un soldat est et restera un guerrier, même avec de beaux habits. Jiang se rendait compte en observant le regard d'Anya. Cette dernière semblait détester les Jaffas, et elle avait certainement une bonne raison. En toute honnêteté, il pensa qu'elle avait raison. Lui-même n'aurait jamais rejoint les rangs de Yu. Mais le destin en avait décidé autrement.

"Les choses sont arrivées de telle sorte, que mon unique option soit de rejoindre son armée. Si j'avais pu remonter dans le temps, j'aurais pris mes jambes à mon cou, et j'aurais filé."

Il venait de réalisé qu'il avait parlé à voix haute.

"On pourrait me tuer pour ces quelques paroles..."

Son visage était maintenant mélancolique. Mais il avait eu une belle promotion, alors il devait en profiter!

"Mais vous savez, j'ai eu une belle promotion pour avoir fait exploser un vaisseau mère. Normalement, j'aurais du y passer, si je n'avais pas repérer la présence d'un Jap'pai. Du coup, j'ai de l'or pleins les poches, autant le dilapider en faisant la fête. Nan?"

Il riait à présent, imaginant la tête de Yu quand il apprendrait ce qu'à fait son diplomate. La belle n'avait pas voulu parler de son passé, et avait exposé des arguments très convaincants. Il ria donc de plus belle, et au lieu de rentrer chez lui, bifurqua dans la première allée en entraîna Anya dans un restaurant huppé.

"Vous avez faim Mademoiselle Althaia? Profitez je régale."

Il franchissait la porte, jetant un coup d'oeil rapide à son hôte. Puis il tint la porte, attendant que la belle se décide et passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mon nom est
Contenu sponsorisé

Je suis



MessageSujet: Re: Chanoyu - 茶の湯 - La voie du Jaffa Jiang Li   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chanoyu - 茶の湯 - La voie du Jaffa Jiang Li

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Arpenter la Voie
» Kay Guy Gavriel - La voie obscure - La tapisserie de Fionavar T3
» S'éloigner de la Voie...
» La Voie du sage
» Est ce vraiment ma voie ?
Page 1 sur 1

     Stargate Eridanus :: Autres [RPG] :: Flashback+